skip to Main Content
Mise à Jour De La Taxe Sur La Spéculation | Blogue Sur Le Droit Immobilier En Colombie-Britannique

Mise à jour de la taxe sur la spéculation | Blogue sur le droit immobilier en Colombie-Britannique

Alors que les avis de spéculation fiscale commencent à couler, je reçois beaucoup, beaucoup de demandes de renseignements sur la façon dont les agents immobiliers devraient gérer cette taxe et conseiller leurs clients.

Avant tout, le titulaire de licence doit être:

  1. Diriger leurs clients vers le site Web du gouvernement:
    1. Informations générales: https://www2.gov.bc.ca/gov/content/taxes/property-taxes/speculation-and-vacancy-tax
    2. Exemptions: https://www2.gov.bc.ca/gov/content/taxes/property-taxes/speculation-and-vacancy-tax/exemptions-speculation-and-vacancy-tax
    3. Comment déclarer: https://www2.gov.bc.ca/gov/content/taxes/property-taxes/speculation-and-vacancy-tax/declaration
  2. Demander à leurs clients de demander conseil à un professionnel s'ils ont d'autres questions.

Cette nouvelle loi sur la spéculation et la taxe sur les postes vacants n'est pas exactement une lecture directe, et au cours des derniers mois, j'ai personnellement eu un certain nombre de conversations avec des avocats de toute la province sur les interprétations possibles de nombreuses dispositions et sur la façon dont différents scénarios se joueront.

Je suis également conscient que certains avocats locaux de l'immobilier ont suggéré une simple reconnaissance dans le contrat et renvoyant votre client à un comptable pour des conseils fiscaux. Cette suggestion me paraît personnellement une bonne gestion des risques pour l'avocat, mais pas nécessairement bonne pour le vendeur immobilier résidentiel moyen qui va maintenant avoir du mal à trouver un comptable qui est à jour sur la question lors de la suppression du sujet (probablement ils ne le font pas ''). t obtenir les conseils et ils s'inquiètent juste).

Voici (à mon avis) quelques bonnes pratiques, la façon dont vous procéderez dépendra votre client et ton jugement professionnel:

Du point de vue du vendeur:

  1. EN DEHORS DU CONTRAT! – Le licencié doit rappeler à ses clients vendeurs (peut-être dans votre accord d'inscription planifier un)
    1. «TAXE DE SPÉCULATION – Tous les propriétaires au 31 décembre de l'année civile précédente sont tenus de déclarer et s'ils ne sont pas exonérés, de payer la taxe de spéculation pour l'année civile précédente même s'ils ne sont pas propriétaires au 2 juillet (la date de paiement). Le vendeur est invité à examiner les exemptions gouvernementales et à demander des conseils professionnels concernant cette obligation fiscale.. "
    2. N'oubliez pas que nous voulons éviter les clauses excessives dans le contrat qui ne sont PAS directement négociées entre l'acheteur et le vendeur (l'agent immobilier / le titulaire de licence n'est pas partie au contrat)

Du point de vue de l'acheteur (DANS LE CONTRAT)

  1. Choix 1 (NE DIS RIEN) – Si votre acheteur n'est pas inquiet à ce sujet, vous pouvez simplement choisir de n'en laisser aucune mention dans le contrat, l'acheteur, lors du paiement de PTT (et n'étant pas un propriétaire défaillant le 31 décembre, voir l'article 103/105 de la loi). ) seront exonérés d'impôt au cours de l'année d'acquisition (ceci a été clarifié depuis la première publication de la législation relative aux commentaires en novembre).
  2. Choix 2 (AJOUTER UN REP ET UNE GARANTIE) – Si votre acheteur est inquiet et qu'il ne souhaite pas réduire le risque d'être impliqué dans un audit fiscal de spéculation
    1. Rédiger ceci dans le contrat (premier):
  1. Cette propriété est située dans une région imposable désignée en vertu de la taxe sur la spéculation et les vacances. Le vendeur déclare et garantit à l'acheteur que la propriété est admissible à une exemption au cours de l'année d'imposition précédente. Il est conseillé aux parties de demander un avis juridique indépendant sur l'application de la taxe sur la spéculation.
    1. Ensuite, si le vendeur rétorque qu'il n'est PAS EXEMPTÉ, je suggérerais ce qui suit:
  1. Cette propriété est située dans une région imposable désignée en vertu de la taxe sur la spéculation et les vacances. Le vendeur déclare et garantit à l'acheteur que la propriété n'est PAS admissible à une exemption au cours de l'année d'imposition précédente et l'avocat du vendeur s'engage à retenir le montant de la taxe sur le produit de la vente à la clôture et à payer ce montant à la province à l'échéance. . Il est conseillé aux parties de demander un avis juridique indépendant sur l'application de la taxe sur la spéculation.

  1. DANS LES NOUVELLES – IMMOBILIER ET BLANCHIMENT D'ARGENT

Global a récemment publié un reportage sur la prévalence de l'immobilier et du blanchiment d'argent sur le marché de Vancouver (ici). Il s'agit d'un excellent rappel pour les agents immobiliers sur les exigences de la LRPCFAT et du Règlement sur les maisons de courtage pour: mettre en place un programme de conformité, tenir de bons dossiers, identifier adéquatement les clients; et signaler les activités suspectes ou les transactions importantes en espèces (voir page 45 de LU 2017).

RENVOI À PETER

La meilleure façon de faire un renvoi est un appel téléphonique ou un courriel conjoint joignant l'offre entre l'agent immobilier, le client et moi-même ([email protected]), ces courriels reçoivent un appel de retour ou un courriel le plus tôt possible dans tous les cas.

Nous faisons des choses intéressantes ici, en plus de l'immobilier résidentiel au sein de l'OMREB, nous travaillons sur des transactions commerciales, d'assemblage de terrains, de développement, de terres autochtones et industrielles complexes dans toute la province. Si vous êtes en dehors de la zone du conseil et que vous travaillez sur quelque chose d'unique, il est probable que nous l'avons fait, n'hésitez pas à nous appeler (250-762-5434).

Passe une bonne semaine,

Peter.

Consulter l’article original

Le contenu de cet article a été traduit automatiquement pour notre communauté de professionnels de l’immobilier français.

Nous l’avons sélectionné car il semblait pertinent.

Si vous ne souhaitez pas qu’il apparaisse sur notre site, merci de nous contacter par le formulaire de contact.

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top