skip to Main Content
L'EPA Améliore La Règle De Protection Des Eaux Navigables

L'EPA améliore la règle de protection des eaux navigables

La nouvelle règle de protection des eaux navigables met fin à des décennies d'incertitude quant au début et à la fin de la compétence fédérale. Pour la première fois, l'EPA et l'armée reconnaissent la différence entre les zones humides protégées par le gouvernement fédéral et les zones humides protégées par l'État. Il respecte les limites statutaires de l'autorité des agences. Il garantit également que les protections de l'eau américaines – parmi les meilleures au monde – restent solides, tout en donnant à nos États et tribus la certitude de gérer leurs eaux de manière à protéger au mieux leurs ressources naturelles et les économies locales.

«La règle WOTUS existante a débordé pour donner au gouvernement fédéral le pouvoir de réglementer chaque fossé, ruisseau et ruisseau dans les arrière-cours des agriculteurs, des éleveurs, des constructeurs et des propriétaires de petites entreprises», a déclaré la sénatrice américaine Martha McSally. «En conséquence, la bureaucratie bureaucratique a étouffé les moteurs d’emploi de notre pays. Depuis mon premier jour au Congrès, je me bats pour faire reculer cette lourde règle et j'applaudis l'administration Trump d'avoir permis au bon sens de prévaloir en renvoyant le fardeau de l'eau et des droits fonciers là où il appartient: les États. »

La norme précédente de WOTUS a élargi le contrôle des agences sur 60% des cours d'eau de notre pays et des millions d'acres de zones humides qui étaient auparavant non juridictionnelles.

Lors du dernier congrès, plus de 170 membres bipartisans ont coparrainé une législation demandant l'abrogation de WOTUS et 120 autres bipartisans ont signé une lettre appelant à l'abrogation.

Des informations supplémentaires sur la règle de protection des eaux navigables, y compris des fiches d'information, sont disponibles à l'adresse: https://www.epa.gov/nwpr.

Consulter l’article original

Le contenu de cet article a été traduit automatiquement pour notre communauté de professionnels de l’immobilier français.

Nous l’avons sélectionné car il semblait pertinent.

Si vous ne souhaitez pas qu’il apparaisse sur notre site, merci de nous contacter par le formulaire de contact.

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top